fav_idlehelp_center_iconicon planelogo boxquestion_icon
4 offres

Week-end Dublin

TravelBird vous emmène à la découverte de la capitale irlandaise : c'est parti pour un week-end à Dublin... au son du fiddle, bien sûr !
Voir plus:
Offres
4 offres
4 offres
Filtres Réinitialiser

Dublin figure toujours en bonne place dans les classements des meilleures destinations citadines à visiter. Et si vous partiez découvrir l'origine de son succès ?

Moins de 2h de vol de Paris, des avions qui font la navette toute la journée à des tarifs adaptés à toutes les bourses, une pinte de bière à 5 € en moyenne, et des hôtels à tous les prix : Dublin est une destination idéale pour une escapade citadine, et qui sait contenter même les plus petits budgets ! Elle est aussi une étape incontournable d'un circuit en Irlande. La pluie a beau mouiller le pavé d'Essex Street East, s'écraser en grosses gouttes sur les fenêtres de la Bibliothèque de Trinity College, et verdir les pelouses du parc St. Stephen's Green... elle n'entame jamais la bonne humeur des "dubliners", et Dublin demeure l'une des capitales les plus sympathiques de toute l'Europe !

Son histoire hors norme et mouvementée, sa réputation de capitale mondiale des pubs, et ses parcs et espaces verts sont autant de prétextes à des promenades thématiques qui vous permettront de découvrir les différentes facettes de Dublin. Ces promenades seront à ponctuer d'arrêts bien mérités dans des salons de thé pour se requinquer avant de reprendre la route. Vous êtes prêt ? C'est parti pour un week-end à Dublin !

Promenade(s) dans le Dublin historique

Occupée par les Vikings puis par les Anglais, Dublin en a connu, des péripéties, avant de regagner son indépendance !

De part et d'autre de la Liffey, plongée dans le Dublin historique, de Saint-Patrick au "Bloody Sunday"

Votre promenade commence au sud de la Liffey, devant le Château de Dublin. Fondé en 1204 par le roi Jean d'Angleterre, il fut le siège du pouvoir britannique à Dublin pendant toute l'occupation du pays, soit près de 800 ans. Au cœur de la lutte entre forces irlandaises et anglaises lors du Bloody Sunday de 1920, il est aujourd'hui musée et centre de conférence. Juste derrière, le Dubh Linn Gardens transporte les promeneurs aux origines de la ville. En effet, cette pelouse circulaire était autrefois occupée par un étang d'eau noirâtre - "Dubh Linn" en gaélique, qui donna Dublin par la suite. A 450 mètres de là, la cathédrale Christ Church, aujourd'hui église anglicane, témoigne de l'occupation de Dublin par les Vikings : elle fut fondée en 1038 par le roi Danois qui régnait sur la ville. Un peu plus au sud, la Cathédrale Saint-Patrick, bâtie plus tardivement, fait, quant à elle, référence à la conversion des Irlandais au catholicisme au Ve siècle. De ce côté-ci de la Liffey se trouve aussi la prison de Kilmainham, aujourd'hui désaffectée, où furent fusillés les leaders de l'insurrection de Pâques. Elle est toutefois assez loin et mieux vaut s'y rendre en transports en commun.

On traverse à présent la Liffey, pour atteindre le National Museum of Ireland, installé dans les Collins Barracks. Sa collection archéologique comprend de nombreux artefacts vikings et sa section "Country Life" rend hommage aux traditions irlandaises - agriculture, artisanat, pêche, festivals... Une bonne nouvelle : l'accès au musée est gratuit ! Poussez ensuite vers l'est, en direction de O'Connell Street. S'y trouve le General Post Office qui fut le quartier général de la Irish Volunteers Force lors de l'insurrection de Pâques de 1916. Retraversez la Liffey via O'Connell Bridge pour atteindre Trinity College et sa bibliothèque où est conservé le très fameux "Livre of Kells". Ce manuscrit du IXe siècle, aux enluminures exceptionnelles, contient les quatre Evangiles. Réalisé sur l'île d'Iona par des moines, il fut transporté sur l'île de Kells lors des invasions par les Vikings afin d'assurer sa protection.

Promenade(s) dans le Dublin des pubs

Impossible de faire l'impasse sur une tournée des pubs lors d'un séjour à Dublin, sans oublier un tour dans ses distilleries et une visite de sa brasserie célèbre dans le monde entier !

Le quartier de Temple bar est certes pittoresque, mais il bien loin de résumer toutes les possibilités que Dublin peut offrir. Suivez le guide...

Commencez par le commencement : avant d'aspirer la mousse épaisse d'une pinte de Guinness (à consommer avec modération, l'abus d'alcool étant dangereux pour la santé), découvrez donc les secrets de sa fabrication ! Débutez votre promenade à la gigantesque Guinness Storehouse. Sur 7 étages, vous apprendrez tout de l'histoire de la plus célèbre des bières irlandaises, de sa fabrication... et terminerez votre visite par une dégustation. Autre boisson iconique, le fameux whiskey (en Irlande, n'oubliez pas le -e !) Jameson, dont la distillerie est située au nord de la Liffey. Depuis quelques années, le whiskey irlandais renait de ses cendres - Dublin fut autrefois la capitale mondiale du whiskey, mais perdit son titre suite à la Prohibition américaine - et une seconde distillerie a rouvert ses portes à Dublin : il s'agit de la distillerie Teeling, non loin de la Guinness Storehouse. Le Baileys Irish Cream est lui aussi - en partie - fabriqué à Dublin, mais le site de production ne se visite pas. Il vous faudra donc vous tourner vers les pubs, bars et autres troquets pour déguster cette sirupeuse liqueur brun clair !

Direction les pubs, donc ! Nos préférés proposent, aux côtés des grands classiques, une carte ultra spécialisée de whiskeys irlandais et de bières artisanales. Ceux-là ne se trouvent pas dans le quartier de Temple Bar, mais plutôt au sud d'Aungier Street, peu fréquentée par les touristes. Toutefois, si quand vous pensez "pub irlandais", vous imaginez une salle plongée dans une pénombre accueillante, des murs couverts de publicités rétro, et un joyeux brouhaha couvert par une musique entrainante... Alors c'est dans le quartier de Temple bar qu'il faut vous rendre - quartier, car si l'un des pubs du quartier porte le nom de "Temple bar", c'est près d'une dizaine d'enseignes qui s'alignent dans la Essex East Street. Votre voyage en Irlande sera festif, c'est sûr !

Promenade(s) dans le Dublin des parcs

Le vert est la couleur officielle de l'Irlande, alors faites lui honneur lors de votre week-end à Dublin, en visitant les parcs et espaces verts de la ville.

Dense et très fréquenté, le centre-ville de Dublin peine parfois à satisfaire les promeneurs en quête de verdure. C'est sans compter les nombreux parcs des faubourgs de la ville !

Passages obligés d'un séjour à Dublin, le St. Stephen's Green et le Merrion Square sont deux petits écrins de verdure au milieu d'une capitale un peu saturée par le bruit des automobiles. On déambule avec plaisir dans leurs allées, à la recherche du buste de James Joyce - à St. Stephen's Green - ou de la statue d'Oscar Wilde couverte de traces de baisers - à Merrion Square - mais on en a vite fait le tour. Pour trouver un peu - voire beaucoup - de verdure, filez au Phoenix Park ! Dans ce parc, le 2ème plus grand de toute l'Europe, vous pourrez louer des vélos, croiser des daims en liberté et - si vous êtes plus chanceux - le président irlandais dont la résidence officielle est située dans le parc, observer chimpanzés, éléphants d'Asie et mangoustes au zoo de Dublin, ou vous adonner à toutes sortes d'activités physiques sur les vastes pelouses.

En s'éloignant du centre-ville, on découvre de nouveaux trésors, dont le jardin botanique de Dublin, la Farmleigh House - au nord-ouest de Phoenix Park - au jardin de 32 hectares, le St. Anne's Park et le Rose Gardens à découvrir idéalement de juin à septembre, ou encore le Fairview Park. Pique-nique et même barbecue : si le temps le permet, votre week-end à Dublin peut se transformer en escapade au vert !

Besoin d'aide ? Trouvez vos réponses dans le Centre d'aide en ligne ou contactez-nous.
Consultez le Centre d'aide